Err

Votre caviste indépendant et passionné

Rhum Foursquare Sagacity

Foursquare
(Code: C5315)
En Stock
Un rhum complexe et peu sucré !

Foursquare est une distillerie familiale et indépendante de la Barbade, gérée depuis ses débuts par la famille Seale. Dès 1883, Reginald Leon Seale se forme à l’art de l’assemblage des rhums.
Livraison offerte dès 350€Une seule adresse de livraison
57,50 €
1000g


Livraison Gratuite dès 350€ d’achat



Vous avez une question ?Contactez-nous au 03 26 07 83 12Lundi 14h30-19h Mardi-Samedi 9h30-12h30 14h15-19h15
Paiement sécurisé
CB, Visa, Mastercard, Paypal,Virement bancaire et Vente à distance
Livraison rapideDPD et ColissimoRetrait possible en magasin


    • Œil : Robe Ambrée.
    • Nez : Ce rhum s’inscrit dans un registre fruité, avec la présence, notamment, de parfums de fruits rouges soutenus par de délicates senteurs fumées et boisées
    • Bouche : En bouche c’est une véritable explosion de saveurs : gingembre, raisin, Porto, se déploient sur un fond boisé d’une grande élégance.
    • Finale : longue et poivrée.


    A boire seul !
     
  1.  

    Foursquare poursuit sa série Exceptional Cask Collection avec le Sagacity. Il s’agit cette fois-ci d’un assemblage de fûts ex-bourbon et ex-madère, tous vieillis au moins 12 ans. Les rhums ont été distillés pour une partie en pot still en cuivre à double retort, et pour l’autre partie en colonne coffey still. Pas de filtration à froid pour ne pas altérer le rhum avant embouteillage, ce qui signifie qu’il peut y avoir un dépôt naturel.

  2. Foursquare est une distillerie familiale et indépendante de la Barbade, gérée depuis ses débuts par la famille Seale. Dès 1883, Reginald Leon Seale se forme à l’art de l’assemblage des rhums. Il fonde sa première entreprise, R.L. Seale & co en 1926, pour commercialiser la marque Calypso. À l’époque, à la Barbade, les distilleries avaient l’interdiction de vendre leurs propres rhums. Ceux-ci s’écoulaient alors sur le marché local via des embouteilleurs ou des marques indépendantes. En ce qui concerne l’Europe, ils étaient vendus à des courtiers qui fournissaient des embouteilleurs indépendants, surtout britanniques.