Err

Votre caviste indépendant et passionné

Côtes du Jura Chardonnay Savagnin La Source 2018 Berthet Bondet

Berthet Bondet
(Code: C5627)
En Stock
Un Côte du Jura ouillé tip top !

Chantal et Jean Berthet-Bondet, tous deux ingénieurs agronomes, s’installent à Château-Chalon en 1984 et les premières vendanges ont lieu en 1985.
Livraison offerte dès 350€Une seule adresse de livraison
16,50 €
1000g


Livraison Gratuite dès 350€ d’achat



Vous avez une question ?Contactez-nous au 03 26 07 83 12Lundi 14h30-19h Mardi-Samedi 9h30-12h30 14h15-19h15
Paiement sécurisé
CB, Visa, Mastercard, Paypal,Virement bancaire et Vente à distance
Livraison rapideDPD et ColissimoRetrait possible en magasin

    • Œil : Robe jaune reflets or.


    • Nez :

       Nez sur les fruits blancs, notes d'agrumes


    • Bouche : L'attaque est vive, bel équilibre, notes de fruits blancs, pointe d'amande et de poivre blanc, apportée par le savagnin.

      • Temps de garde : A boire d'ici 3 ans.
      • Cépages : 75% Chardonnay, 25% Savagnin


    servir à 12/14°C avec une raclette ou une blanquette de veau.

     
  1. En Franche-Comté, le vignoble s'étend d'ouest en est entre la plaine bressane et le premier plateau du Jura et, du nord au sud, de Salins-les-Bains à Saint-Amour, sur un terroir de coteaux situés entre 220 et 380 m d'altitude. C'est la gamme complète des vins jurassiens que l'on trouve sous l'appellation côtes-du-jura : blancs, rosés, rouges, vins jaunes, vins de paille. En termes de volume produit, les blancs dominent nettement. Ils sont issus du chardonnay, de l'assemblage de chardonnay et de savagnin ou plus rarement du savagnin pur, ce dernier étant généralement réservé à l'élaboration du vin jaune.
  2. Chantal et Jean Berthet-Bondet, tous deux ingénieurs agronomes, s’installent à Château-Chalon en 1984 et les premières vendanges ont lieu en 1985. N’étant issu ni l’un ni l’autre de famille vigneronne, l’acquisition des parcelles et du savoir-faire se fait progressivement. L’exploitation compte aujourd’hui 11 hectares de vignes et s'est converti à l'agriculture biologique en 2010.