Err

Votre caviste indépendant et passionné

Côtes de Bourg Clos du Notaire Sans Souffre 2019

Le Clos du Notaire
(Code: C5254)
En Stock
Un côte de bourg fruité et sans souffre !

Ce vignoble, qui se situe sur le site d’une ancienne abbaye du XIVème siècle, était déjà mentionné dans les Éditions FERET de 1874 comme deuxième cru bourgeois et premier cru artisan. Appartenant à Maître MENARD, la propriété fût transmise à son gendre Henri COUTIN, notaire à Jonzac, qui lui donna son nom du Clos du Notaire.
Livraison offerte dès 350€Une seule adresse de livraison
12,90 €
1000g


Livraison Gratuite dès 350€ d’achat



Vous avez une question ?Contactez-nous au 03 26 07 83 12Lundi 14h30-19h Mardi-Samedi 9h30-12h30 14h15-19h15
Paiement sécurisé
CB, Visa, Mastercard, Paypal,Virement bancaire et Vente à distance
Livraison rapideDPD et ColissimoRetrait possible en magasin

    • Œil : Jolie
       couleur plus intense que les autres vins

       de Bourg.

    • Nez : Fruité ( fraise, framboise, cassis...)
    • Bouche :

      Attaque fruitée et souple. Ce vin est frais et juteux. Belle finale digeste.


      • Temps de garde :

         A boire maintenant et dans les 2 ans.


      • Cépages : 100% Merlot


    A servir à 16° avec une assiette de charcuterie.


     
  1. Les Côtes-de-Bourg appelées aussi Bourg ou Bourgeais figurent parmi les plus anciens vignobles bordelais. Située au sud de la ville de Blaye, en face de l’appellation Margaux, sur les coteaux surplombant la Gironde, l’appellation s’étend sur 3 900 ha de sols calcaires à astéries, sablo-argileux. Appelée la «petite suisse girondine», l’AOC produit 195 000 hl de vins par an, aussi bien des vins rouges que des vins blancs.
    Ce vignoble, qui se situe sur le site d’une ancienne abbaye du XIVème siècle, était déjà mentionné dans les Éditions FERET de 1874 comme deuxième cru bourgeois et premier cru artisan.

  2. Ce vignoble, qui se situe sur le site d’une ancienne abbaye du XIVème siècle, était déjà mentionné dans les Éditions FERET de 1874 comme deuxième cru bourgeois et premier cru artisan. Appartenant à Maître MENARD, la propriété fût transmise à son gendre Henri COUTIN, notaire à Jonzac, qui lui donna son nom du Clos du Notaire. En 1974, Roland et Sylvette CHARBONNIER ont pris la suite de Jacques COUTIN son fils. Ils ont façonné la propriété telle qu’elle est aujourd’hui. Depuis les vendanges 2015, Amélie OSMOND et Victor MISCHLER ont fait le pari de reprendre cette exploitation viticole pour laquelle ils ont eu un réel coup de foudre. La beauté des terroirs, la modernité des installations, le positionnement géographique et le micro climat apporté par la proximité de l’estuaire de la Gironde « ont suffit » à leur faire franchir le pas