Err

Votre caviste indépendant et passionné

Cognac Bois ordinaire ile d'Oléron n° 90 Grosperrin

(Code: C5799)
En Stock
Ce cognac provient d’une très petite propriété située à St-Pierre-d‘Oléron, dont l’exploitant est aujourd’hui à la retraite. C’est à l’occasion du premier confinement que la maison Grosperrin a pu acheter ce lot rarissime, identifié il y a plusieurs années grâce à l’aide de l’un de leurs courtiers de campagne
Livraison offerte dès 350€Une seule adresse de livraison
161,50 €
1000g


Livraison Gratuite dès 350€ d’achat



Vous avez une question ?Contactez-nous au 03 26 07 83 12Lundi 14h30-19h Mardi-Samedi 9h30-12h30 14h15-19h15
Paiement sécurisé
CB, Visa, Mastercard, Paypal,Virement bancaire et Vente à distance
Livraison rapideDPD et ColissimoRetrait possible en magasin
    • Œil : Robe acajou aux reflets ambrés.
    • Nez :  Complexe, d'abord les fruits secs, la tapenade, puis des arômes d'orange confite, chocolat et d’épices se développent.
    • Bouche : veloutée, légèrement miellée puis des arômes de verveine et de badiane viennent rafraichir la bouche pour finir sur une note saline.

      • Temps de garde : A boire


    A servir en apéritif ou en digestif
     
  1. Ce terroir sableux, exposé aux embruns de l’océan Atlantique, bénéficie de l’influence du Golf Stream et profite d’un ensoleillement quasi méditerranéen. On y trouve des plantes peu présentes sur le littoral, comme le mimosa et les tamaris, lui conférant le surnom de « l’île aux herbes ». Ce cognac provient d’une très petite propriété située à St-Pierre-d‘Oléron, dont l’exploitant est aujourd’hui à la retraite. C’est à l’occasion du premier confinement que la maison Grosperrin a pu acheter ce lot rarissime, identifié il y a plusieurs années grâce à l’aide de l’un de leurs courtiers de campagne.
  2. Aujourd’hui retraité, son expertise et son savoir-faire sont unanimement reconnus. Il lui arrive rarement de vendre des eaux-de-vie et ce fût, qu’il considérait lui-même comme l’un des plus remarquables de son chai, est un témoignage parfait de son travail. La distillation fut réalisée par une distillerie apparentée à une grande maison, et ce cognac a vieilli ensuite dans des fûts fabriqués par la tonnellerie Taransaud.

    Jean Grosperrin fonde l’entreprise La Gabare en 1992, société de négoce et d’embouteillage de cognac rare et prestigieux. Découle de cette société, deux marques, Jean Grosperrin et cognac Le Roch qui ont pour objectif de faire découvrir des cognacs d’exception qui s’affinent dans les chais en Charentes.



Articles complémentaires