Err

Votre caviste indépendant et passionné

Bas Armagnac Dartigalongue VSOP 40%

Dartigalongue
(Code: C0371)
En Stock
Un Armagnac aux arômes de fruits et de fleurs.

C'est en 1838 sous Louis Philippe, que Pascal DARTIGALONGUE originaire de Saint Lannes près de Madiran s'installa à Nogaro dans le Gers et fonda sa Maison de négoce d'Armagnac. Très vite, il comprit que l'Armagnac était un produit d'exportation.
Livraison offerte dès 350€hors Chronopost et une seule adresse de livraison
42,20 €
1000g


Livraison Gratuite dès 350€ d’achat



Vous avez une question ?Contactez-nous au 03 26 07 83 12Lundi 14h30-19h Mardi-Samedi 9h30-12h30 14h15-19h15
Paiement sécurisé
CB, Visa, Mastercard, Paypal,Virement bancaire et Vente à distance
Livraison rapideDPD, Colissimo, ChronopostRetrait possible en magasin

 


    • Œil : Ton ambré, la robe est brillante et limpide.
    • Nez : Comprend des arômes de fruits et de fleurs.


    • Bouche : Franche, elle se montre ronde et agréable.
    • Finale : Belle persistance.

      • Temps de garde : A boire.

      • Cépages : Assemblages.
        Le Bas Armagnac Dartigalongue VSOP vieillit un minimum de 5 à 6 ans.



    A servir à l'apéritif ou en digestif

    .

     
  1. C'est le plus réputé. Il vient largement en tête de la production totale. Situé pour sa plus grande partie à l'Ouest du département du Gers il déborde un peu sur celui des Landes. Ses sols argilo-siliceux et acides sont les meilleurs pour la culture de la vigne, avec de grandes étendues de «sables fauves » et une boulbène très argileuse connue sous le nom de «terrebouc ». Ses eaux-de-vie sont d'une grande finesse et très bouquetées, au parfum de pruneaux, racées et ont l'avantage d'atteindre leur apogée plus vite que celles de la Ténarèze

    .

  2. C'est en 1838 sous Louis Philippe, que Pascal DARTIGALONGUE originaire de Saint Lannes près de Madiran s'installa à Nogaro dans le Gers et fonda sa Maison de négoce d'Armagnac. Très vite, il comprit que l'Armagnac était un produit d'exportation. Malgré les nombreuses difficultés des moyens de transport, l'Armagnac était acheminé en fûts au port de Bayonne vers la Belgique, la Hollande et l'Angleterre.