Err

Votre caviste indépendant et passionné

Côtes du Jura blanc cuvée Orégane 2016 JF Ganevat

Ganevat JF
(Code: C5137)
En Stock
Une grande maîtrise et harmonie !

Orégane est le nom de la jument de Jean-François Ganevat qui l'a aidé au travail des vignes.
Livraison offerte dès 350€Une seule adresse de livraison
44,50 €
1000g


Livraison Gratuite dès 350€ d’achat



Vous avez une question ?Contactez-nous au 03 26 07 83 12Lundi 14h30-19h Mardi-Samedi 9h30-12h30 14h15-19h15
Paiement sécurisé
CB, Visa, Mastercard, Paypal,Virement bancaire et Vente à distance
Livraison rapideDPD et ColissimoRetrait possible en magasin


    • Œil : Robe jaune doré aux reflets or.


    • Nez :

       Ouvert au nez sur des notes florales et fruitées. Belle complexité


    • Bouche : Déclinaison de fruits à chair jaune, enveloppé d’élégantes notes florales. Au palais, l’équilibre s’installe entre densité juteuse et vive minéralité pour une fraîcheur gourmande qui s’éternise en finale.

      • Temps de garde : A boire maintenant mais se gardera encore 10 ans.
      • Cépages : Cépage Melon à Queue Rouge 50% et Savagnin 50%. Vignes plantées en 1973 pour le Melon à Queue Rouge et 1977 pour la Savagnin.


    servir à 12/14°C avec un comté !

     
  1. En Franche-Comté, le vignoble s'étend d'ouest en est entre la plaine bressane et le premier plateau du Jura et, du nord au sud, de Salins-les-Bains à Saint-Amour, sur un terroir de coteaux situés entre 220 et 380 m d'altitude. C'est la gamme complète des vins jurassiens que l'on trouve sous l'appellation côtes-du-jura : blancs, rosés, rouges, vins jaunes, vins de paille. En termes de volume produit, les blancs dominent nettement. Ils sont issus du chardonnay, de l'assemblage de chardonnay et de savagnin ou plus rarement du savagnin pur, ce dernier étant généralement réservé à l'élaboration du vin jaune.
  2. Les vins du Domaine Ganevat sont exactement tels que Jean-François le souhaite. Derrière lui, ce sont 14 générations prenant soin de la vigne, mais il veut plus que cet étonnant patrimoine familier. Il commence alors une aventure à Bourgondy aux côtés de Jean-Marc Morey à Chassagne-Montrachet et en 1998, il se tourne vers le Rotalier et commence un nouveau chapitre des vins du Jura.